L’avenir semble tracé chez les Récalcitrants d’Haine-Saint-Pierre

Jeune Gille, passionné et déjà très impliqué… L’avenir semble tracé chez les Récalcitrants d’Haine-Saint-Pierre!

Mathieu Vandermeiren, âgé seulement de 23 ans, sera certainement l’un des plus jeunes à répondre à nos questions. Après quelques messages échangés ensemble, j’ai vite compris qu’il était déjà impliqué dans sa société. C’est un plaisir de constater depuis le début de nos interviews, que la relève est assurée pour le folklore régional. C’est de bonne augure… Et avec cette jeunesse, arrive également de nouvelles idées. ( activités, communication, réseaux sociaux, et arrivées d’amis ayant le même âge au sein des sociétés )

Mathieu, peux tu te présenter au niveau folklore stp?
M.V: Je fais le Gille dans la société Royale des Récalcitrants d’Haine-Saint-Pierre, j’ai commencé chez les Petits Gilles des 2 Haines (société qui n’existe plus). Je ne l’ai fait qu’une année malheureusement à cause de soucis familiaux. Je n’avais que 8 ans. A 18ans , j’avais comme objectif de revêtir à nouveau un costume de Gille. C’est ce que j’ai fait en 2017. Cette fois, chez les Récalcitrants.
Je n’ai jamais lâché mon envie de faire le carnaval, actuellement ma chambre est décorée de panier, apertintaille, grelot, ramon, et ma Casquette à pompon, symbole de notre société.
Depuis un an maintenant, je suis devenu le secrétaire de cette société âgée de 75 ans en 2021. (Oui c’est tôt pour intégrer un comité à un poste aussi important, mais je l’assume et je fais mon boulot du mieux possible ). Mais quelle fierté ! Je suis fort impliqué dans les réunions afin de faire évoluer au mieux le folklore dans mon village.

Pourquoi avoir choisi cette société pour y faire le Gille?
M.V: J’ai suivi un ami qui fait le Gille là, et l’ambiance, les invitations à danser avec eux, la discussion avec les membres… mais surtout les trois jours de Gille m’ont attiré vers cette société. En plus il y a une belle complicité des Gilles avec “les Dames” qui chez nous, sont derrière la batterie.

Que sais tu nous apprendre sur la société des Récalcitrants?
M.V: La société de Gilles des Récalcitrants a été fondée en 1947 par André Depreter et René Place. Au départ elle s’appelait “Les Récalcitrants du Pavé”, le local s’appelant le café du Pavé. Suite à un changement de local, dont le nom a été changé pour “le Rail” (café qui se situait rue de la station) la société s’est appelée “Les Récalcitrants”. En 1995, les “Dames” s’ajoutent à notre groupe.
Notre président est Michel Roobaert, boulanger à Haine-Saint-Pierre.
Nous sommes un groupe de 60 Gilles, et de 45 Dames. Ce qui fait de nous la plus grande société du village !
En principe, nous devons fêter nos 75 ans en 2021.
Parlons un peu de la batterie et de la musique. Chez nous, ce sont les Brulez qui jouent notamment aux Récalcitrants de Binche. Une belle binde, et surtout, un coup de baguettes qui ne peut que faire lever nos sabots !
La musique elle, depuis 2 ans, c’est Ludo Debieve, qui joue notamment aux Incas à Binche. Des musiciens qui jouent la partition, dans le respect des traditions du folklore, une douce et harmonieuse mélodie.
C’est un véritable plaisir de danser devant des tamboureurs et musiciens de qualité !

Quelles sont vos activités durant l’année?
M.V: Durant l’année, nous organisons trois journées pizzas. Celles-ci sont toujours fabriquées un jeudi dans la boulangerie du président dès l’Aube ( on dirait un ramassage 😉). Nous livrons à partir de midi à domicile, notre record est plus de 900 pizzas, quelle journée! Nous organisons aussi une brocante avec châteaux gonflables en août.
Nous sommes présents également, avec un stand de cocktail, aux fêtes de Wallonie à La Louvière au mois de septembre. En octobre, il y a le souper spaghetti des Dames. En novembre le souper annuel des Gilles.

Combien de soumonces? Un carnaval de 2 ou 3 jours?
M.V: Nous avons deux soumonces. Une première, 6 semaines avant le carnaval, il s’agit d’une soumonce en batterie, elle est très appréciée par notre société car nous sommes vraiment au contact de nos tamboureurs. Les mêmes qui viendront nous chercher quelques semaines plus tard en Gille. La deuxième soumonce se déroule 3 semaines avant le carnaval, et cette fois, la musique est présente. Nous appelons ça la soumonce générale. Cependant dans notre village, ça se passe en sarrau! Pour notre société, nous avons la casquette à pompon en plus.
Lors de ces deux sorties, les ramassages commencent vers 14h, certains des ramassages passent dans les cafés qui sont sur leur passage , pour ensuite se retrouver vers 16h/16h30 à notre local. Nous déambulons par la suite, de café en café, martelant les rues de notre village.
Le carnaval, dès 2h45 (et oui si tôt, je suis d’ailleurs le premier à partir) nous démarrons car nous avons un très gros ramassage.
Le moment est venu de quitter la maison avec amis et famille, dans le plus beau des costumes. Nous allons chercher nos amis Gilles de maison en maison, l’aubade matinale résonne dans les rues, les embrassades se succèdent pour se souhaiter un merveilleux Feureu (1 semaine après Binche). Une coupe de Champagne(ou deux😉) et on est reparti, vers 8h la remise des médailles se déroule dans notre local, le Coin Bastien. Les dames nous rejoignent après leur ramassage et puis nous descendons avec les autres sociétés la chaussée de Mons pour finir sur la Place du Fond et son magnifique rondeau. Il est +- midi, c’est un moment magique. L’après-midi on déambule dans les rues, accompagné de notre batterie et de notre musique.
Lundi matin, 7h30, sortie des Gilles en batterie. Toujours en commençant par le ramassage, cependant nous avons plus de temps que le dimanche, donc on en profite un peu plus.
Le soir les Dames nous rejoignent et nous faisons un cortège suivi d’un feu d’artifice.
Le mardi après-midi notre société est la seule du village à sortir encore en Gille, toujours avec nos Dames. Vers 00h/00h30, nous faisons notre brulage de bosses avec tellement d’émotions, suivi de notre feu d’artifice, c’est comme cela que nous clôturons notre Feureu.
Et ben j’adore te raconter tout ça, je revis chaque moment en te l’expliquant…

Mathieu, combien de sociétés trouve t’on à Haine-Saint-Pierre? Une amicale existe pour gérer le Feureu d’HSP? L’entente est bonne entre chaque société?
M.V: En tout 4 sociétés!
3 sociétés de Gilles, : Les Anciens Gilles du fond, les Sans Soucis, et nous. Les 2 dernières étant accompagnées de Dames. Et une société de fantaisie, les Z’infatigables.
Nous avons une Amicale, présidée par Bruno Pagnanini et Romuald Bellemans qui en secrétaire. ( également secrétaire des Sans Soucis)
Dans l’ensemble nous avons une bonne entente, des vidéos de l’association “Petit gille” (dont je fais parti de l’équipe) circulent lors de nos croisements, qui sont souvent synonymes d’accolades, d’échanges. Parfois ça grince évidement mais cela reste toujours bon enfant!

Vous faites parti des privilégiés qui ont pu sortir en 2020. Malheureusement, ça risque de ne pas être le cas en 2021, alors quel est le moral des troupes?
M.V: Effectivement nous sommes sortis en 2020, personnellement, j’ai ressenti un certain manque d’amusement! Est-ce qu’on se doutait de la gravité? et donc … Niveau organisations de cette année, nous n’avons quasiment aucune rentrée d’argent.
L’ annulation qui est logique, sera surement annoncée ce jeudi par vidéoconférence. D’ailleurs je vais y participer.
Mais nos membres qui sont tout de même tristes ont besoin de se retrouver, ce que nous feront certainement lors de la réouverture des cafés.
Nous aimons aussi aller prendre l’apéro dans d’autres carnavals, alors pour nous, c’est aussi une année qui s’annonce très difficile. Nous espérons garder le maximum de membres, espérant qu’ils ne soient pas lassés de cette attente.

Futurs projets en perspective dans la société?
M.V: Oui, on souhaiterait participer au week-end “au bord de l’eau”. Après simplement, un de nos souhaits est que nous tenions bon durant encore de nombreuses années, pour que notre village ne périsse jamais!
Un autre projet de la société est d’avoir le maximum de chapeaux blancs pour son anniversaire, lors du prochain carnaval.

Et pour le carnaval d’HSP?
M.V: Je souhaiterais que l’Amicale organise un gros événement qui réunira toutes les sociétés. Ca permettrait d’avoir un gros potentiel d’activité, afin de réunir encore plus de monde. Et de créer un évènement 100% “Pierrots”.

Tu as noté faire parti de l’équipe de ” Petit Gille “… Je pense que le but de Petit Gille est de filmer un maximum de séquences dans les carnavals de la région?
M.V: Effectivement, nous allons dans le maximum de carnavals, sachant que c’est pas facile car il y a plusieurs carnavals sur un même week-end. Je fais ça avec Baptiste Cools, Gille aux Commerçants de la Louvière, c’est lui le créateur de “Petit Gille” et le principal acteur.

Souhaites tu ajouter quelque chose?
M.V: Juste encore remercier la société de m’avoir accepté et de m’avoir donné un rôle important avec si peu d’années au compteur.
Et surtout remercier ma maman qui est “Ma femme de Gille”, elle est au petit soin durant ces trois jours. Amis et famille du carnaval à très bientôt sur les routes avec les Récals !
Tambours !

Et bien merci Mathieu, nous en savons plus sur les Récalcitrants et le carnaval d’Haine-Saint-Pierre.

Tous ces textes rédigés avec Mathieu et les premiers interviewés me rassurent. Le folklore traverse le temps… Bien sûr avec des périodes plus difficiles…Mais au final, il reste et perdure. Il est important que les traditions soient transmises aux nouvelles générations. Parfois délaissés dans les classes de primaire par exemple, seule l’histoire de nos aînés nous permet d’apprendre encore et encore et surtout de transmettre la même histoire, les mêmes traditions et passions aux futurs petits Gilles…Nous aurons d’ailleurs l’occasion d’avoir une autre interview d’un membre de la même société mais d’une génération différente. Ses anecdotes plus expérimentées nous en apprendront d’avantage!

https://www.facebook.com/lerailhsp

https://www.facebook.com/notpetitgille

Laisser un commentaire