Les Gilles du Pays Noir

La Société Royale Des Gilles du Pays Noir

Cette semaine je vous propose de découvrir la Société Royale des Gilles du Pays Noir en compagnie de Tristan Gilard. 

Tristan est le Vice-président de la société et est plongé dans le folklore depuis sa tendre enfance. (18 ans de Gilles !)

Retrouvez ci-dessous l’interview d’une société qui fête ses 75 ans en 2020 !
Merci à lui pour ses réponses détaillées, une société qui voit le jour dans un camp de prisonniers à Cologne, c’est fou non ? 😮

Quel est le nom de votre société et pourquoi avoir choisi celui-ci ?

Nos créateurs étant mineurs Carolo n’auraient pas pu choisir mieux que le “Pays Noir” un terme qui définit à merveille nos valeurs. En effet notre société reste ouvrière de génération en génération.

Comment est née votre société et qui en est le président à l’heure actuelle ?

Notre société fut créée le 10 octobre 1945, dans un camp de prisonniers à Cologne par un groupe de prisonniers Carolo. En effet, une fois revenu à Charleroi-Nord, Ils ont décidé de perpétuer le folklore appris par leurs amis codétenus Binchois. Ainsi fût créée la première société de gilles du grand Charleroi. Pour ce qui est de la présidence, de nombreux présidents se sont succédé. Depuis l’année 1980, notre société est sous la présidence de la famille Gilard. Gilard Roland fut le premier d’une belle lignée, décédé en 2009 c’est son fils Gilard Ëmmanuel qui reprit le poste aidé par ses deux fils Gilard Tristan et Gilard Lohan.

gilles du pays noir

Où peut-on vous retrouver ? Quel est le charme de ce carnaval ?

Nous participons au Carnaval de Charleroi et ce depuis notre création. S’il faut souligner quelque chose du carnaval de Charleroi, c’est avant tout la présence de centaines d’enfants qui nous attendent dans les rues au mardi-gras.

Quelle est, selon-vous, la différence par rapport aux autres sociétés déjà présentes dans la région ?

Notre société étant ouvrière donne la possibilité à tout le monde de participer à un folklore plus que populaire. Il est également important de vous préciser que notre société participe au bal des Climbias qui se déroule le samedi suivant le carnaval à Lodelinsart depuis les années 1950. Pour l’anecdote, notre président est devenu Climbias en 2019. * Qu’est-ce que les Climbias?* Le Royal Climbia’s Club est un club folklorique et philanthropique de Lodelinsart (Charleroi), créé en 1893. Ce club est composé de treize hommes de la région et d’innombrables bénévoles qui œuvrent avec eux au profit d’œuvres méritantes

Pourriez-vous donner le nom de la batterie et de la musique ? Depuis combien de temps jouent-ils pour vous et qu’aimez-vous chez eux ?

Notre batterie est celle de la famille Feuillaux, elle joue pour nous depuis plus de 30 ans et est dirigée par Feuillaux Robert et Banduelle Joel. Pour ce qui est de notre musique, elle est dirigée par Lamela Benoît. Ayant déjà joué pour nous auparavant, nous l’avons repris cette année. Si nous devons souligner une information sur notre batterie et notre musique c’est que nous formons tous en ensemble une bien belle famille.

tristan gilard

Combien êtes-vous à l’heure actuelle ? Et comment faire pour vous rejoindre ?

Notre société compte une quarantaine de gilles suivis d’une dizaine d’accompagnants. Si vous avez envie de nous rejoindre, il vous suffit de téléphoner à l’un des deux numéros suivants qui seront ravis de vous répondre. Gilard Ëmmanuel: 0476.71.01.30 – gilard.emmanuel@gmail.com Gilard Tristan: 0473.35.86.46 – tristan.gilardtg@gmail.com

Un dernier petit mot à nos lecteurs ? Histoire de donner envie de venir vous voir !

Notre société transmet à son public ses valeurs les plus précieuses tels que l’amitié et le respect du folklore Binchois. Il est également important de préciser que notre société fête ses 75 ans en cette année 2020 !

Où pouvons retrouver Les Gilles du Pays Noir sur internet ?

Via notre site web :  http://lesgillesdupaysnoir.e-monsite.com/
Notre page Facebook : https://www.facebook.com/les.gilles.du.pays.noir
Ou via email : lesgillesdupaysnoir@gmail.com

Laisser un commentaire